conseils yaourtiere

5 astuces pour bien réussir ses yaourts maison

Trop liquide, trop grumeleux, comme toutes les premières fois, la préparation d’un yaourt maison se solde souvent par un échec. Reprenez courage, car parfois, il suffit juste de quelques astuces et techniques pour bien réussir ses yaourts maison. Avec l’expérience, il est possible de jouer sur les ingrédients et le temps de fermentation pour obtenir différentes textures de yaourt maison. Progressez petit à petit en choisissant de commencer en premier lieu par la recette de base. Ensuite, avec l’habitude, les prochains yaourts maison seront au top de la perfection. Trouvez dans ce guide les meilleures astuces pour  réaliser ses yaourts maison.

Réussir ses yaourts maison

Besoin d’aide pour réussir ses yaourts maison ? Nombreuses sont les recettes de yaourt maison proposées sur le web, mais elles ne renseignent pas forcément sur les bonnes techniques pour les réussir. Les astuces ci-après permettent de ne jamais rater réalisation de cette recette :

Utilisez une bonne yaourtière

Il est coutume de dire que ceux qui sont bien outillés s’en sortent toujours mieux dans la réalisation d’une tâche. C’est encore confirmé dans la réalisation d’un yaourt maison. En effet, l’utilisation d’une yaourtière qui est l’appareil officiel de fabrication de yaourts, garantit la qualité de ses petits pots. Avec un autocuiseur, le résultat est aléatoire, le maintien de la température n’est pas garanti. Au contraire, avec une yaourtière, l’appareil est réglé à l’avance et s’arrête automatiquement quand le temps de fermentation est écoulé. Quoi qu’il en soit, choisissez un appareil de bonne facture pour optimiser la qualité de la fermentation.

Choisissez le bon lait

Le lait est l’ingrédient principal d’une recette de yaourt maison. Bien qu’il soit possible de choisir différents types de lait dans cette préparation, sachez que la qualité du lait jouera sur la texture du yaourt ainsi que sa conservation. Avant de songer à utiliser du lait végétal comme le lait de soja, commencez d’abord avec le lait entier pour éviter la déception. Lorsque le lait est faible en probiotiques, il est beaucoup plus difficile à fermenter.

Optez pour un bon ferment lactique

Certaines personnes choisissent de réemployer un yaourt pour en faire un ferment lactique. Ce n’est pas toujours la bonne technique pour réussir ses yaourts maison. En effet, à force de miser sur les dernières fournées, les yaourts suivants ne tiennent plus. Utilisez plutôt le sachet de poudre de ferment lactique proposé par les magasins bio et les pharmacies.

La place de la yaourtière

L’emplacement de l’appareil est aussi très important. Évitez de placer la yaourtière dans un endroit trop frais, ce n’est pas propice à la fermentation du lait. Choisissez plutôt un endroit tiède à l’abri des courants d’air. Il faut également que la yaourtière soit placée sur un plan stable. En effet, si l’appareil est placé par exemple près d’un radiateur. La vibration émise par le radiateur maintient le yaourt liquide, ce qui ne le permet pas de se raffermir.

Le thermostat

Enfin, le respect du thermostat contribue également à la réussite du yaourt maison. Retenez que la température idéale pour une bonne fermentation est de 45°C, ni plus ni moins. C’est pourquoi, il vaut mieux utiliser une yaourtière et la prérégler à cette température pour ne pas se louper.

About the author

Julie

View all posts